Bar

Dicentrarchus labrax

Autre appellations en Europe :

           
  EN : Bass, Sea Bass,
Sea Perch, White Sea Perch
D : Wolfsbarsch, Seebarsch
DK : Bars
E : Lubina
F : Meribassi
GR : Lavraki
I : Spigola
NL : Zeebars
P : Robalo
PL : Labraks
S : Havsabborre
 

Présentation générale :

Les deux espèces de bar les plus courantes sur les côtes françaises sont le bar commun et le bar tacheté  (Dicentrarchus punctatus). Il se reconnaît à son corps fusiforme, ses deux nageoires dorsales séparées et ses opercules protégeant ses branchies. De couleur argentée, il possède de larges écailles brillantes. Le bar tacheté, moins courant, n’excède jamais 70 cm et présente de nombreuses taches noires sur le corps.
Sa chair est maigre, au goût subtil, et sans arêtes.

Présentation générale :

Aspect ferme ; couleurs vives et brillantes (présence de mucus) ; reflets dorés ; branchies rouge vif.
Altéré : ventre flasque ; corps terne ; les branchies virent au brun ; oeil opaque et cerclé de brun.

À noter :

Par l’aspect, le bar commun peut être confondu avec le mulet (Liza spp.). Il s’en distingue par une bouche nettement plus grande et la présence d’une ligne latérale. L’appellation loubine n’est pas admise par la DGCCRF.
Attention à l’appellation loup qui peut être confondue avec loup de mer ou loup de l’Atlantique qui désigne une autre espèce (Anarhichas lupus) vendue uniquement en filet.

Le filet de bar se reconnaît une fois pelé par la présence d’une large bande foncée correspondant aux muscles rouges de Vogt.

Revenir