Dorade grise

Spondyliosoma cantharus

Autre appellations en Europe :

           
  EN : Black sea bream
ES : Chopa
IT : Cantarella
DE : Streifenbrassen
NL : Zeekarper
DK : Havrude
PT : Choupa
NO : Havkaruss
GR : Kanataros
FI : Meriruutana
SU : Havsruda
 

Présentation générale :

Contrairement à beaucoup de sparidés, la dorade grise ne présente pas de larges taches noires ni de rayures sombres. Elle est de coloration grisâtre. Vivante, elle s’approche du bleu foncé et ses flancs portent des lignes longitudinales de couleur jaune doré. Ses mâchoires ne présentent ni molaires, ni canines, mais 4 à 6 rangées de petites dents pointues. Le front est légèrement concave.

Présentation générale :

Les couleurs de la dorade fraîche sont vives, très brillantes avec des reflets dorés. Il ne manque pas d’écailles ou peu. L’anus est fermé et l’oeil est convexe et translucide. La daurade grise présente une grande fermeté. Altérée, elle perd sa rigidité, son ventre devient flasque, jusqu’à éclater.

À noter :

La dorade grise est présente du nord de l’Écosse au Sénégal, mais est principalement débarquée à Granville, Cherbourg et Port-en Bessin. C’est un poisson typique de la Manche. Cette espèce à chair molle est peu estimée. La dorade grise est aussi appelée griset et possède des appellations régionales comme brème de mer en Normandie, pageot gris en Bretagne ou encore tanuda en corse.

Revenir