Limande à queue jaune

Limanda ferruginea

Autre appellations en Europe :

           
  GB : Yellowtail Flounder
DE : Kliesche
NL : Schar
FI : Ruostekampela

FI : Ruostekampela
DK : Gulhalet ising

SP : Limanda nordica
PO : Solha dos mares do Norte
 

Présentation générale :

De la famille des pleuronectidés, la limande à queue jaune est un poisson plat au corps ovale. Elle est facilement identifiable par ses yeux qui sont tous deux situés du même côté de sa tête. Sa face supérieure est de couleur olive brunâtre mouchetée de tâches rougeâtres, ayant sur le corps une ligne latérale arquée au-dessus de la nageoire pectorale.

Présentation générale :

À l’état frais, sa peau doit être luisante et il doit rester des traces de mucus. La limande à queue jaune doit son nom à la teinte jaune citron de son pédoncule caudal sur son côté blanc. En aucun cas, cela signifie un défaut de fraîcheur. Cette teinte jaune s’estompe complètement lors de sa cuisson, donnant un aspect bien blanc à sa chair.

À noter :

Au Canada, les stocks sont jugés sains, ce qui fait que la limande à queue jaune peut être consommée sans menacer l’espèce. Le WWF place la limande à queue jaune de l’Atlantique nord-ouest dans la catégorie des poissons à privilégier.
Plusieurs plans de reconstitution des stocks du Georges Bank, du cap Cod et du golfe du Maine sont en cours aux États-Unis. Les pêcheurs doivent suivre des mesures strictes pour réduire les captures accesssoires de ce poisson plat, en particulier sur les pêcheries de coquilles Saint-Jacques. La situation des stocks est normale au sud de la Nouvelle-Angleterre et au milieu de l’Atlantique.

Revenir