Revenir

LA RUSSIE BLOQUE LE HARENG NORVÉGIEN

Suite à des inspections sanitaires défavorables, la frontière russe se ferme aux harengs et cabillauds norvégiens.

La situation est favorable aux transformateurs de l'UE. (crédit photo: BV)

 

Les autorités sanitaires russes, sous l’égide du Rosselkhoznadzor, barrent la route aux poissons blancs et au hareng provenant des usines norvégiennes qui n’ont pas été inspectées depuis 2000. Cette décision applicable au 1er janvier 2014 fait suite à des inspections défavorables dans plusieurs unités de transformation en Norvège. Les salmonidés échappent cette fois au blocage sanitaire russe, un scénario récurrent vis-à-vis des exportations de produits de la mer norvégiens. Sauf que fin octobre 2013, les autorités sanitaires norvégiennes (NFSA) avaient constaté de sérieuses négligences chez des transformateurs de poissons blancs lors d’une campagne nationale d’inspection. Le NFSA a toutefois précisé que 29 exportateurs norvégiens qui ont été agréés par les inspecteurs russes, échappent à l’interdiction.

Dans la mesure où les exportations de cabillaud de la Norvège vers la Russie sont limitées, l’impact sera faible sur les marchés. Quant au hareng norvégien dont les Russes sont plus friands avec 80 000 t importées par an, il devrait facilement trouver preneur sur un marché qui voit les disponibilités baisser depuis plusieurs années. En 2014, le quota de hareng perd 200 000 tonnes.

L’interdiction temporaire libère plutôt de la matière première à court terme. Le contexte est donc assez favorable aux Norvégiens qui verront les inspecteurs russes revenir dans les premiers mois de l’année.

B. VAUDOUR

Articles associés :

Voir plus d'articles liés