Revenir

Méditerranée, Azaïs Polito aux allures portantes

Recettes de terroir et fabrication soignée expliquent le succès. (crédit photo : C.A.)

 

 

28 salariés,

4
gammes de conserves,
du luxe à la GMS.

2,5 M€
de CA 2014 dont

6 %
à l’export
(+1,5 million en 5 ans)..

 

 

Le conserveur sétois Azaïs Polito vient d’investir 1 million d’euros pour doubler la surface de son laboratoire et tripler sa capacité de production. Malgré la morosité économique, la société familiale se porte bien. Son développement s’appuie sur de nouveaux produits et de bonnes perspectives à l’étranger. L’entreprise rayonne des rives de Méditerranée jusque dans le nord de la France, ainsi qu’en Espagne, Angleterre, Suède, Canada, États-Unis, Japon, Australie, Chine… Sa gamme comprend 60 références allant de la bouillabaisse aux salades de la mer, aux veloutés et aux tartinables. Les conditionnements (bocaux en verre, conserves métalliques) pouvant s’adapter à des marchés et à des circuits très différents. « Qualité et terroir sont des valeurs qui plaisent en France comme à l’étranger, pointe Véronique Britto, la directrice commerciale. Cette tendance permet d’amorcer un nouveau développement. »

Plusieurs embauches sont prévues : des agents commerciaux pour la France ou une assistante export pour appuyer le qualiticien qui suit les marchés étrangers. Fil conducteur d’Azaïs Polito, la tradition est la source d’inspiration des nouveaux produits. Comme les « Rillettes de rascasse façon tatin », une spécialité haut de gamme présentée au dernier Sial, ou la soupe de poissons de roche et son nouveau coffret pour la GMS. Ces produits qualitatifs mais très diversifiés mobilisent « une grosse partie de la main-d’œuvre de l’entreprise, mais c’est aussi notre plus- value et notre image de marque, souligne Véronique Britto. Cette stratégie commerciale prouve que l’on peut se maintenir et continuer à se développer. »

Hélène SCHEFFER



 

Articles associés :

Voir plus d'articles liés