Revenir

RUSSIE - NORVÈGE : ENCORE BEAUCOUP DE CABILLAUD EN 2014

Le quota de cabillaud de la mer de Barents diminue de 7 000 tonnes en 2014, une goutte d’eau par rapport au million de tonnes de 2013.

Les volumes de cabillaud disponibles dans la mer de Barents devraient maintenir les cours à la baisse. (crédit photo : B.V.)

 

L’accord signé le 11 octobre entre la Russie et la Norvège fait apparaître une diminution de 7 000 tonnes du quota de cabillaud dans la mer de Barents. Le niveau de captures autorisées en 2014 atteint 993 000 tonnes, ce qui reste encore très important par rapport à 2012 où le quota était de 752 000 tonnes.

L’arrivée massive de cabillaud arctique fileté en Pologne a sérieusement bousculé le marché du frais ces derniers mois. La faible diminution par rapport au quota record d’un million de tonnes en 2013 ne devrait guère modifier la donne l’an prochain. La pression restera d’autant plus forte sur les criées françaises et le mareyage que les dos de cabillaud islandais arrivent aussi en force depuis deux ans. À son niveau, le panga vietnamien décongelé subit également la concurrence du poisson blanc scandinave.

L’accord bilatéral russo-norvégien pose un bémol sur l’églefin, dont le quota baisse de 21 500 tonnes pour atteindre 178 500 tonnes en 2014. Le seul vrai changement concerne le quota de capelan, qui fond littéralement de 200 000 à 15 000 tonnes en 2014.

 

B. VAUDOUR

 

Articles associés :

Voir plus d'articles liés