Revenir

LE CABILLAUD ARCTIQUE MET LA PRESSION SUR LES CRIÉES

Alors que les quotas de pêche européens sur le cabillaud connaissent en 2013 une stagnation, voire une diminution de 25 % dans certaines zones, les gros volumes en provenance des eaux froides de la mer de Barents commence à perturber sérieusement les marchés.

Connectez-vous ou abonnez-vous pour avoir accès à cet article immédiatement.

Revenir