Revenir

Olvea inaugure sa raffinerie écoresponsable

Les huiles de poisson Olvea sont utilisées pour l’alimentation humaine, animale et dans les produits pharmaceutiques. (Crédit photo : DR)

 

40
Le nombre d’emplois directs créés par la création de l’écoraffinerie.

100 M€
Le chiffre d’affaires du groupe dans le monde.
Olvea fournit plus de 2 000 clients dans 90 pays.





 

Offrir de l’huile de poisson plus verte – comprenez à l’impact environnemental limité –, Olvea s’y engage au quotidien. Implantée en Haute-Normandie depuis 90 ans, l’entreprise vient d’inaugurer sa nouvelle usine de raffinage d’huile de poisson et d’huiles végétales, entièrement écoconçues, sur son site de Saint-Léonard (Seine-Maritime).

Le bâtiment de 9 000 m2, baptisé Olvea Green Technologies, abrite 93 cuves permettant de stocker 10 000 tonnes d’huile pour une capacité de raffinage de plus de 30 000 tonnes par an, dont la moitié à base de poisson. « Cette installation nous permet d’internaliser la production et donc d’être plus réactifs, tout en réduisant notre empreinte carbone », affirme Johanna Arnault, chargée de communication et marketing du groupe.

Avant la création de l’usine, l’étape du raffinage était sous-traitée au Maroc ou aux Pays-Bas. En intégrant ce procédé sur son site normand, Olvea limite le transport de marchandises. Un investissement de plus de 30 millions d’euros pour l’entreprise qui a installé 1 300 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit de l’usine ainsi que des réservoirs permettant de récupérer jusqu’à 12 millions de litres d’eau par an. « L’eau est nécessaire pour chauffer les cuves mais elle n’est pas en contact avec le produit, explique Johanna Arnault. Utiliser l’eau de pluie permet de réduire notre impact environnemental. »

Les clients d’Olvea sont également de plus en plus demandeurs de produits à l'origine tracée. L’entreprise normande s’approvisionne au Maroc ou en Mauritanie en pélagiques ou autres poissons issus de stocks gérés durablement. Pour le garantir, elle s’appuie sur des labels comme celui du MSC, de Friend of the Sea et IFFO RS, qui certifie des pratiques responsables tout au long de la chaîne de production.

Guillaume JORIS